ISO 26 000 – Responsabilité sociétale

LA DEMARCHE RSE :
C’EST QUOI ? POURQUOI ? COMMENT ? QUELS BENEFICES A ATTENDRE ?

Qu’est-ce que la RSE ?

La responsabilité sociétale est la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et l’environnement. Cela implique un comportement transparent et éthique qui :

Appliquée à l’entreprise, elle consiste à concilier harmonieusement les trois piliers suivants dans la stratégie du chef d’entreprise :

  1. La rentabilité économique, qui consiste à créer de la valeur sur le long terme,
  2. La préservation de l’environnement, qui consiste à réduire l’impact de l’activité à toutes les étapes du cycle de vie du produit ou du service (eau, énergie, matières premières…) et de rejets (pollution, bruit…).
  3. L’équité sociale (entre les salariés : formation, évolution, protection de la santé, sécurité, lutte contre les discriminations…), et sociétale (contribution de l’entreprise au développement économique local sur son territoire : mécénat, choix de fournisseurs locaux, participation à des associations ou des clubs…).

à travers 7 domaines de réflexion puis d’auto-évaluation :

  1. La gouvernance de l’organisation,
  2. Les droits de l’homme,
  3. Les relations et les conditions de travail (Emploi et relations employeur/employé, conditions de travail et protection sociale, dialogue social, santé et sécurité au travail, développement du capital humain),
  4. L’environnement, (Prévention de la pollution, utilisation durable des ressources, atténuation des changements climatiques et adaptation, protection de l’environnement, biodiversité et réhabilitation des habitats naturels),
  5. La loyauté des pratiques (Lutte contre la corruption, engagement politique responsable, concurrence loyale, promotion de la responsabilité sociétale dans la chaine de valeur, respect des droits de propriété),
  6. Les questions relatives au consommateur (pratiques loyales en matière de commercialisation, d’informations et de contrats, protection de la santé et de la sécurité des consommateurs, SAV, assistance et résolution des réclamations/litiges, protection des données et de la vie privée des consommateurs, accès aux services essentiels, éducation et sensibilisation),
  7. Communautés et développement local (Implication auprès des communautés, éducation et culture, création d’emplois et développement des compétences, création de richesses et de revenus, la santé, investissements dans la société).

Principes de la RSE :

La norme ISO 26000 :

Elle vise à fournir aux organisations les lignes directrices de la RSE, elle décrit les principes et les thèmes qu’elle recouvre, et propose une méthode d’appropriation et de mise en œuvre.

Elle est par définition volontaire et donc non contraignante (pas d’obligation de conformité).

Les normes ISO 9001 et 14001 sont compatibles et complémentaires, elles s’appuient sur le même mode de management intégré (fonctionnement par processus, démarche d’amélioration continue).

La RSE, pourquoi ?

L’entrepreneur est proche de tous, ses équipes, ses clients, ses fournisseurs et prestataires : la RSE renforce cette proximité naturelle en inscrivant l’entreprise dans toutes ses relations avec son environnement socio-économique.

La RSE est un mode de gouvernance respectueux de ces interactions et responsable dans ses actions.

La RSE exprime des valeurs humaines : humilité, transparence, respect des individus et de la parole donnée, sens de l’équité et du partage.

La RSE permet :

La RSE s’inscrit dans une recherche de performance globale de l’entreprise, elle pousse à remettre en question les pratiques existantes et incite à travailler différemment. La seule chose imposée est un changement dans les comportements, et encore : beaucoup de PME font déjà du DD sans le savoir, par simple bon sens !

La CGPME et CCI France ont réalisé en 2013 un baromètre RSE des PME (85% des répondants ont moins de 50 salariés):

Ce qu’apporte la RSE : écart des opinions pendant et avant la démarche de RSE En cours En projet
Améliorer les conditions de travail et le dialogue social 66,8% 29,1%
Réduire l’impact environnemental de votre activité (déchets, énergie,…) 62,9% 32,6%
Développer un dialogue avec vos parties prenantes 58,1% 30,4%
Motiver / fidéliser vos collaborateurs (intéressement…) 52,4% 33,5%
Promouvoir l’égalité des chances (H/F, handicap, diversité…) 48,2% 25%
Avoir une démarche d’achats responsables 48,2% 34,8%
Mettre en place une politique de gestion des compétences 44,4% 31,3%
Engager une démarche de certification/évaluation/labellisation 42,2% 30%
Réduire l’impact environnemental de vos produits/services (éco conception) 40,6% 29,4%
Revoir les modes de gouvernance dans votre entreprise 19,5% 20,1%

 Les freins à mener une démarche de RSE :
Vous n’avez pas le temps, ce n’est pas une priorité (frein N°1 pour les 10 à 49 salariés, N°2 pour les moins de 10) 35,8% (+10,6/2012)
Vous manquez de budget pour faire de la RSE (frein N°1 pour les moins de 10 salariés, N°2 pour les 10 à 49) 32,6%
Vous manquez de compétences pour vous accompagner dans cette démarche (frein N°3 pour les 10 à 49) 24,6%
Vous pensez que votre entreprise est trop petite 23,3% (-5/2012)
Il n’y a pas de demande de vos clients et de vos marchés 22,7%
Il manque une culture partagée sur ce sujet dans votre entreprise (frein N°1 pour les plus de 50 salariés) 18,8%
Vous ne voyez pas ce que la RSE peut apporter à votre entreprise 11,2% (-5/2012)
Autre 8%

Les opportunités à engager une démarche:
La démarche s’inscrit dans la vision personnelle du chef d’entreprise 41,5%
Elle peut leur apporter un avantage « image » sur le plan commercial 36,1%
Elle leur permet de mobiliser leurs salariés autour d’un projet commun 35,5%
Elle peut améliorer leur compétitivité / offres de leurs concurrents 29,7%
Elle leur permet de s’assurer du respect de la réglementation 28,8%
C’est une attente de leurs clients 19,2%
Elle a permis d’augmenter leur C.A. et/ou leur part de marché 17,9%
Elle leur a permis de nouer des partenariats locaux 16,6%
Elle leur a permis d’obtenir plus facilement des garanties ou financements 7%